Ambulo ergo sum: Nature as Experience in Artists' Books. L’expérience de la nature dans le livre d’artiste

Anne Moeglin-Delcroix:

Ambulo ergo sum: Nature as Experience in Artists' Books. L’expérience de la nature dans le livre d’artiste

Köln: Verlag Walther König 2015 (Schriftenreihe des Studienzentrums zur Moderne – Bibliothek Herzog Franz von Bayern am Zentralinstitut für Kunstgeschichte, 2)

ISBN: 978-3-86335-655-2

96 S., mit 24 farbigen Abbildungen. Text in engl. und franz. Sprache
€ 19,80 (DE), € 20,40 (AT), sfr 28,50 (freier Preis)

 

kubikat

 

The relationship between artists and nature underwent a fundamental change during the 1960s and 1970s: for the pioneers of contemporary art, nature was no longer an object to be representedbut to be experienced. Richard Long, Hamish Fulton and herman de vries, each in his own way, sought to establish a direct, lived connection with nature though walking. These walks, solitary and ephemeral as they were, resulted in numerous artistsʼ books, devoted to keep a record of them. But what kind of record? Paradoxically, this interest in nature led these artists to abandon the landscape as an artistic genre. Instead of representing nature, they sought means to pass on the meaning of this particular experience of the world made possible by travelling on foot. But these means differ, as is shown by a close comparison between their books.

 

 Au cours des années 1960-1970, la relation des artistes à la nature a connu un changement majeur: pour les pionniers de lʼart contemporain, la nature a cessé dʼêtre un objet de représentation. Ainsi Richard Long, Hamish Fulton et herman de vries ont-ils, chacun à sa manière, cherché à établir avec elle un rapport direct, vécu, grâce notamment à la marche qui engage le corps entier de lʼartiste et pas seulement son oeil. Solitaires et éphémères, leurs marches ont donné naissance à de nombreux livres dʼartistes destinés à en conserver les traces. Mais quelles traces ? Paradoxalement, lʼintérêt pour la nature sʼest traduit chez ces artistes par lʼabandon du paysage comme genre artistique. Au lieu de représenter la nature, il ont cherché les moyens de communiquer au lecteur le sens de cette expérience particulière du monde que permet le déplacement à pied. Mais leurs solutions sont différentes, comme le montre une comparaison détaillée des livres de Richard Long, Hamish Fulton et herman de vries.

 

Dr. Anne Moeglin-Delcroix ist emeritierte Professorin für Kunstphilosophie an der Sorbonne in Paris. Von 1979 bis 1994 war sie für die Künstlerbüchersammlung der Bibliothèque nationale de France zuständig. Sie ist Autorin des Standardwerkes Esthétique du livre d`artiste : 1960-1980 ; une introduction à l'art contemporain, Paris 1997 (2. erweiterte Ausgabe 2012).